Enseigner le module «Médias et informatique» – comment cela s’apprend-il?

Avec l'adoption du plan d’études 21, le mo- dule «Médias et informatique» a été ajouté au programme scolaire. Wencke Meier – en- seignante spécialisée en création technique et textile à l’école Uetikon am See – a accom- pli le premier cycle de formation à la PHZH pour enseignants spécialisés en «Médias et informatique».

Wencke Meier, dès le début, vous avez donné des cours d’informatique. Qu'est-ce qui vous a motivé?

J’ai mis en pratique ce que nous, les enseignants, transmettons aux jeunes: être curieux, ouvert à la nou- veauté, prêt à apprendre tout au long de sa vie. Les tech- nologies de l’information et les médias influencent for- tement notre vie. Il est donc indispensable de préparer les jeunes à évoluer dans ce monde avec assurance. J'ai donc suivi une formation continue et je fais partie du groupe PICTS de notre école. Je suis enseignante spécialisée en création technique et textile. «Médias et informatique» est également une matière technique et, du coup, pas si éloigné de ma formation initiale.

Mais vous n’êtes pas une native du numérique.

Et c'est très bien ainsi. Prenez, par exemple, le com- portement dans les groupes de chat. J’écris peut-être plus lentement, mais grâce à mon expérience de vie, je peux sensibiliser les jeunes à des sujets tels que le comportement dans l'espace numérique ou le cyber-har- cèlement.

«Avec ma formation d’enseignante spécialisée en ‹Médias et informatique›, j’ai mis en pratique ce que nous, les enseignants, transmettons aux jeunes: être curieux, ouvert à la nouveauté, prêt à apprendre tout au long de sa vie.»

Wencke Meier, enseignante spécialisée en «Médias et informatique»

Vous faites également partie du groupe PICTS de votre école.

C'est juste. Dans notre groupe, tous les niveaux sco- laires sont représentés. Au début, il s’agissait surtout de définir comment le plan d’études 21 devait être mis en œuvre dans les différents niveaux scolaires. On connais- sait la mission éducative, mais il n'existait pas encore de supports didactiques. Aujourd’hui, nous utilisons le moyen d'enseignement «connected», présenté dans ce magazine, qui nous convient très bien. Le groupe PICTS encadre les enseignants, les conseille dans le choix des appareils appropriés, évalue des didacticiels et présente des applis utiles aux comités d’enseignants.

Vous avez mentionné Scratch, le tigre.

Un exemple d’une recommandation issue du moyen d’enseignement «connected»: Scratch est un environne- ment de programmation visuel disponible gratuitement. Il permet aux enfants et aux jeunes de créer facilement des histoires, des jeux ou des animations numériques. Ce faisant, ils acquièrent des compétences dans le domaine «Médias et informatique» mais aussi des aptitudes à travailler en équipe et des compétences sociales.

Ce qui est particulièrement important à vos yeux: une infrastructure informatique qui fonctionne.

Les enseignants souhaitent consacrer leur temps à encadrer les jeunes de manière optimale. Dans une classe avec plus de 20 élèves, c’est une tâche exigeante. Cela vaut la peine d’opter pour des appareils robustes. Si l’infrastructure fonctionne sans faille, on peut investir son énergie dans l’enseignement. Les apprenants profitent alors au mieux du temps d'enseignement disponible et les enseignants restent motivés.

Un grand merci, Wencke Meier, pour cet aperçu passionnant et inspirant!

Le magazine trimestriel HP School Tool vous informe par e-mail et par envoi postal sur les dernières solutions HP destinées au secteur de la formation. 

Inscrivez-vous dès maintenant Édition actuelle HP School Tool

scheuss